DEMEYERE
Etude de cas client Meubles DEMEYERE
Le Groupe DEMEYERE

Le Groupe Demeyere est un fabricant français de meubles. Créée en 1909, l’entreprise artisanale a été élevée au rang de leader européen de la fabrication de meubles en seulement trois générations, et est l’une des premières exportatrices en Europe.
Groupe industriel familial, l’entreprise emploie plus de 1 000 personnes et vend chaque année 5.4 Millions de meubles dans les 75 pays où elle est présente commercialement.

Contexte projet et attentes de DEMEYERE

La société Meubles DEMEYERE, située dans le Nord de la France, à Lille, mène depuis 2 ans une réflexion globale sur l’évolution de son IT cœur métier développée
sur un IBM i (AS/400) en ADELIA et en RPG, avec une base de données DB2 for i écrite en DDS. Pour Pascal GREVIN, le DSI, « Fort d’une roadmap sur l’IBM i à 10 ans, nous avons décidé de capitaliser sur notre patrimoine applicatif stratégique en le modernisant. Pour cela nous avons souhaité nous appuyer sur des technologies natives et pérennes de l’IBM i; à savoir SQL pour la base de données, et RPG pour les traitements avec une approche Data Centric. » La première étape a été de transformer la base de données de DDS en SQL afin de bénéficier des nouvelles fonctionnalités disponibles uniquement sur SQL, d’avoir une bonne lisibilité partagée avec des noms longs et de quitter cet ancien format « propriétaire » d’IBM que sont les DDS.

Cette stratégie permet aussi de tirer parti des avantages du SQL :

  • Faciliter le recrutement des compétences dans notre bassin d’emploi avec un standard du marché.
  •  Bénéficier des évolutions de l’IBM i grâce au moteur SQE.
  •  Profiter des gains de performance sur les traitements avec des gros volumes.
Nous avons choisi la solution Xcase for i de la société ITHEIS pour les raisons suivantes :
  •  Savoir-faire expert en SQL d’ITHEIS appliqué à DB2 for i.
  •  Technologie mondialement reconnue implémentant les recommandations d’IBM (SURROGATE) et dédiée à la modernisation DDS en SQL sans impact pour les programmes.
  •  Avantage économique de la « Modernisation as a Service » (MaaS) proposé par ITHEIS.
  • Meilleure réactivité dans les évolutions grâce à la connaissance et la maîtrise renforcée du modèle de données.
Comment cela répond aux objectifs ?
Pascal Grévin DSI Meubles DEMEYERE :
« Notre objectif était de faire cette transformation stratégique de manière complètement transparente pour la production et en limitant les impacts sur les équipes de développement concentrées sur leurs projets métiers. La solution répond parfaitement à cela car le passage des DDS à SQL s’est effectué sans impact sur les traitements et donc sur notre activité. En effet, grâce à la méthode SURROGATE préconisée par IBM, les programmes ont continué de fonctionner sans recompilation. Notre base de données est maintenant en tables SQL avec des noms longs, des colonnes identité et des colonnes d’horodatage gérés par DB2… etc, sans impact sur les traitements.
Notre application est constituée de 2 000 fichiers et de 7 000 programmes (interactifs, et batchs). Ces derniers sont réalisés sous Adélia (à 95%) en RPG . Nous avons aussi quelques programmes Java, PHP et Dot.net.
Les étapes du projet
En collaboration avec l’équipe ITHEIS, nous avons décidé de découper cette transformation en 3 lots distincts afin de réduire les contraintes de temps machine,
d’espace disque, de temps de migration et pour éviter les conflits avec les tables en cours de modification. Nous avons mis en place un environnement de test qui nous a permis de vérifier l’absence d’impact sur les traitements. Le premier lot était très réduit en nombre de fichiers et en volume. Il comportait des fichiers maîtres centraux permettant de bien délimiter le périmètre applicatif à tester. Les deux autres lots ont traité le volume avec des temps moyens de traitements réduits pour basculer, durant le week-end, en toute sécurité, les fichiers de production en tables SQL.
Les résultats et les bénéfices
Notre base DB2 for i est maintenant full SQL avec des noms longs significatifs et harmonisés. La lisibilité est bien meilleure et nous bénéficions maintenant de toutes les fonctionnalités de DB2 for i. Depuis 1992, IBM avait en effet cessé de faire évoluer le format DDS que nous utilisions, pour concentrer les progrès sur le format SQL.
Prochaines étapes
Mettre en place un outil de modélisation et de gestion de notre base de données (car ADELIA ne gère pas intégralement les mises à jour des tables SQL). Puis, sur la base de ce modèle, continuer dans une approche Data Centric pour les futurs projets.